Poème écrit par ma maman qui nous a quitté il y 4 ans aujourd'hui

Je ferai sans regrets mes adieux à ce monde

Ou règne l'injustice, où la douleur abonde,

Ou la force est l'unique loi.

Dans mon propre pays, je me sens étrangère

Car, de ce peuple à l'ame inconstante et légère,

Plus rien n'est commun avec moi.

L'âge épure l'espoir, les passions humaines,

L'orgueil, les préjugés, les colères, les haines

Tombent devant l'éternité.

Dans chaque malheureux, je reconnais un frère,

Ne sommes-nous pas tous, enfant du même père,

Promis à sa félicité?

Quand les repus ayant tous les biens en partage

Courbent les affamés sous un dur esclavage

S'ils osent réclamer leur droit,

Je sens monter en moi, la colère qui gronde.

Car je suis en mon coeur citoyenne du monde,

Et j'ai rompu le cercle étroit

Où l'égoïsme humain enferme sa patrie,

D'un plus vaste idéal j'ai mon âme remplie

Et j'entrevois la vérité

Car je susi maintenant proche de la frontière

Du pays inconnu d'où nous vient la lumière

Qui brille pour l'éternité

Pauline LOISEAU